www.faune-paca.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
https://paca.lpo.fr/
Accueil
 
Les partenaires
 
ABC PACA
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes du moment
       - 
Loutre d'Europe 2022
       - 
Rollier d'Europe 2022
       - 
Traquet oreillard 2022
       - 
Fuligule morillon 2022
       - 
Pie-grièche méridionale 2022
       - 
Outarde canepetière 2022
       - 
Ibis chauve 2022
       - 
Bondrée apivore 2022
 - 
Les galeries
Actu, aide et stats
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQ
  Statistiques d'utilisation
Synthèses naturalistes
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Liste communale des espèces
 - 
Cartes atlas (toutes espèces)
Les oiseaux
Les mammifères
Reptiles et amphibiens
Invertébrés
Enquêtes locales
Publications
Aide et ressources
Qui sommes-nous ?
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 855
 
mercredi 3 août 2022
Oiseaux
Âge/Sexe des oiseaux, dispersion juvénile et fin des codes atlas

IMPORTANT! : Âge/Sexe des oiseaux, dispersion juvénile et fin des codes atlas

Nous voilà en aout et nous observons de plus en plus de jeunes oiseaux volants. Comme il existe une forte dispersion des juvéniles, nous attirons votre attention sur les points suivants :

  • Nous vous invitons à ne noter le code atlas 13 que lorsque vous observez des individus à peine volant ou manifestement né sur site.
  • La plupart des passereaux juvéniles ont (ou vont avoir) un plumage de type adulte, ne notez le détail "adulte" que si vous êtes certain de l'âge (en se basant sur des critères précis).
  • Il est quasi-impossible pour de nombreuses espèces de différencier les jeunes de 1ère année des femelles adultes, soyez donc très prudent quant au sexage des oiseaux (nb: il existe une catégorie "type femelle" dans les "détails de l'observation" qui permet de résoudre ce problème).

De même, la période de reproduction se terminant, il n'est plus nécessaire de noter les codes atlas possible ou probable (2 à 10) : il faut plutôt se concentrer sur les codes de nidification certain (>10). Tous les codes concernant la présence des oiseaux, des oiseaux chanteurs, la présence de couples, etc... sont désormais à éviter. En résumé, ne renseigner le code atlas qu'en présence de manifestations évidentes de reproduction.

Merci pour votre attention.

posté par Amine Flitti
 
dimanche 31 juillet 2022
Papillons de jour
L’enquête « Devine qui papillonne au jardin 2022 » arrive à son terme

Un grand merci à l’ensemble des personnes, naturalistes confirmés et débutants, pour leur investissement et le partage de leurs données. 

Un bilan complet va être fait prochainement et sera disponible sur la page dédiée à l’enquête.

Grâce à vous la répartition des espèces communes et patrimoniales ainsi que leur biologie sont mieux connues d’année en année. Cela va permettre d’adopter de meilleures stratégies de conservation et de protection à l’avenir.  

Maintenant que vous avez le pied à l’étrier ne vous arrêtez pas ! 

La majorité des papillons de jour volent en été, mais des espèces bien spécifiques sont visibles uniquement à l’automne ou au début du printemps. Il y a par exemple l’Hespérie de l’herbe au vent qui ne vole que de fin-juin à début octobre et le Faux cuivré de Smaragdin qui quant à lui n’est visible uniquement qu’entre la mi-mars et la mi-avril. A ces saisons, souvent peu de naturalistes continuent de prospecter. Un manque de données persiste pour certaines de ces espèces tardives ou précoces.

L’amélioration des connaissances tout au long de l’année, en continuant de partager ses données sur faune-paca.org, est essentielle pour mieux connaitre l’écologie de l’ensemble des espèces présentes au niveau de notre région, afin de mieux les protéger.

 En août et en septembre les visites au jardin à papillons de l’Escarelle continuent !

Au fil des semaines, le cortège de papillons va évoluer jusqu’à l’arrivée de l’automne, venez le découvrir dans le cadre d’une visite guidée sur le jardin à papillons du domaine de l’Escarelle ! Ce dernier restera ouvert, tous les matins du mardi au vendredi en août et les samedis de septembre. Informations & réservation auprès de Provence Verte & Verdon Tourisme au 04 94 72 04 21.

A bientôt et on compte sur vous !

posté par Solenn Bernard
 
samedi 30 juillet 2022
10 millions d'observations de faune !

Chers contributeurs,

En ce 30 juillet 2022, alors que le nombre total de données collectées sur faune-france.org a dépassé le seuil des 100 millions, celui de faune-paca.org dépasse les 10 millions ! Et cela seulement 12 ans après sa création, en 2009. C’est un bel accomplissement du travail fournit au quotidien par vous tous, naturalistes en herbes ou vétérans, résidents ou de passage dans notre chère région. La réussite de la base de données réside dans la multitude de contributeurs bénévoles évidemment (plus de 16 000 inscrits), mais aussi dans le travail de l’ombre effectué par tous les administrateurs et vérificateurs, bénévoles et salariés, qui assurent au quotidien la qualité des données renseignées et qui font de faune-paca.org la première base de données faunistique de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Notons que notre base de données accueille pas moins de 10 % des données disponibles à l’échelle nationale dans la base faune-france.org !

Voici en images quelques statistiques sur les données récoltées :

Pour rappel, depuis 2021 faune-paca.org s’est doté d’un nouvel outil de visualisation et de synthèse des données, l’Atlas Biodiv’PACA qui permet désormais au plus grand nombre de consulter les données naturalistes récoltées dans la région via une interface ergonomique, simple d’utilisation, esthétique et fonctionnelle ! Venez découvrir la faune de la région PACA comme vous ne l’avez jamais vu !

L’équipe faune-paca

Toutes les stats ici : https://www.faune-paca.org/index.php?m_id=23

posté par Equipe Faunepaca
 
vendredi 22 juillet 2022
Papillons de jour
Cet été partez à la recherche de l'Hermite ! Espèce Plan National d'Actions & Plan Régional d'Actions PACA

L’Hermite est l’un des papillons dont le déclin est particulièrement visible, rapide et alarmant. En effet, ce dernier a disparu de 45 départements depuis 2000 en France ! Il fréquente des zones de friches steppiques trop souvent considérés comme des terrains vagues dont il faut changer l’usage (aménagement, pâturage, plantation, etc.).

Ce papillon est retenu dans le Plan National et dans le Plan régional en faveur des papillons de jour. Ces plans ont pour objectif la sauvegarde des papillons de jour à travers des mesures spécifiques visant à enrayer les causes directes de leur disparition. L’Office pour les insectes et leur environnement (Opie) est en charge de la coordination du plan à l’échelle national tandis que le Conservatoire d'espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d'Azur (CEN PACA) réalise cette même mission à l’échelle de la PACA.

Malgré les fortes chaleurs, la sécheresse, l’Hermite est bel est bien présent, nous sommes en plein dans sa période de vol. La LPO PACA se joint donc à l’Opie ainsi qu’au CEN PACA pour vous encourager à recherche ce beau papillon pendant l’été.

 

L’Hermite femelle © Marion Fouchard

La chaleur et les interdictions d’accès aux massifs ne rendent pas la tâche facile, mais chaque donnée récoltée est importante. Ces données permettront d’améliorer les connaissances sur sa répartition et son abondance dans une idée de mieux appréhender son état de conservation et ses besoins.

Pour vous aider dans vos prospections, pour participer à cette enquête sur l’Hermite, une fiche a été développée par l’OPIE et le Ministère de la Transition écologique (en cliquant sur le lien ou en pièce jointe).

Dans le cadre des projets spécifiques menés par la LPO PACA en 2022 sur les espèces « Plan Régional d’actions » au niveau de la Provence Verte Verdon et de la Sainte Baume (83) et du domaine de l’Escarelle (La celle), l’Hermite sera recherchée tout au long de l’été sur ces territoires, avec notamment la visite des stations comportant des données historiques.

Si vous souhaitez des Informations complémentaire sur cette enquête : solenn.bernard@lpo.fr & marion.fouchard@lpo.fr

Bonne recherche !

Projet financé avec le concours de l’Union européenne avec le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural & les Fonds de dotation Itancia

posté par Marion Fouchard
 
dimanche 10 juillet 2022
Papillons de jour
Les papillons sous différentes formes

Au sein d’une population, des sous espèces, des formes et des aberrations peuvent exister pour une même espèce

Selon la sous-espèce, la forme ou l’aberration concernée l’aspect physique des individus change par rapport à l’apparence de la majorité des individus de la population.  

Les sous espèces sont couramment décrites pour les espèces qui comportent des populations géographiquement séparées qui présentent des individus avec un aspect morphologique différent. Des formes peuvent également être décrites pour les espèces dont les individus sont morphologiquement différents en fonction de la saison de l’année. Pour finir, selon le pourcentage d’individus de la population qui présente un critère qui diffère du type on parle de forme ou d’aberration : entre 10 et 25 % on parle d’une forme, entre 0 et 10 %, c’est une aberration.

Le Demi-deuil par exemple comporte quatre sous espèces reconnues par la majorité des auteurs, décrites dans la bibliographie. Chaque sous-espèce peut avoir des individus atypiques (forme ou aberration). Des dizaines de formes et aberrations existent pour chaque sous-espèce dans le cas de cette espèce. Ces individus atypiques peuvent être le résultat de variations habituelles (variations connues, quantifiables, d’origine génétique) ou accidentelles (variation non-quantifiables, rares, exceptionnelles).

Demi-deuil classique - forme fasciata - forme albina (c) Marion Fouchard

 

De gauche à droite : Demi-deuil classique, forme fasciata, puis la forme albina

 

L’intérêt de l’étude de la diversité génétique des populations réside dans son lien avec les changements climatiques. En effet, l’observation de formes mélanisées (plus foncées) pourrait être un indicateur du changement climatique, car les variations de couleur (plus ou moins foncées ou claires) seraient liées à un phénomène adaptatif lent et réversible en corrélation avec la xéricité des milieux et à l’altitude. 

Lors de vos inventaires réalisés dans le cadre de l’enquête participative « Devine qui papillonne au jardin 2022 », l’observation d’individus comportant un aspect particulier est donc intéressant à noter. 

Vous avez besoin d’un coup de pouce supplémentaire pour l’identification des papillons ?

Venez découvrir les papillons de nuit et de jour dans le cadre d’une visite guidée sur le jardin à papillons du domaine de l’Escarelle ! Ce dernier restera ouvert tout l'été pour vous accueillir, tous les matins du mardi au samedi (prochaine visite le mardi 12 juillet). Information & réservation auprès de Provence Verte & Verdon Tourisme au 04 94 72 04 21.

Apprenez à les reconnaitre en vous aidant des outils mis à disposition sur le site de la LPO PACA

Si vous éprouvez de la difficulté à utiliser faune-paca.org ou si vous avez un doute d’identification envoyez-nous vos observations, si possible avec des photographies, à l’adresse solenn.bernard@lpo.fr  

Tout savoir sur l'enquête participative : https://paca.lpo.fr/protection/especes/papillons/devine-qui-papillonne-au-jardin

Suivez les actualités , répondez au quiz et gagnez des sachets de graines favorables aux papillons !

On compte sur vous !
posté par Solenn Bernard
 
vendredi 8 juillet 2022
Mammifères
Point info Loutre d'Europe et mammifères semi-aquatiques

Avec la chaleur estivale et les restrictions d'accès aux massifs, il est préférable de se rapprocher des cours d'eau encore en eau ! Et ça tombe bien puisque nous avons plus que jamais besoin de votre aide pour suivre l'évolution de la reconquête de la Loutre en Région PACA.

Prospecter la Loutre peut être très simple : porter un regard attentif aux rochers en évidences, les piles de ponts ou les seuils au hasard de vos balades/prospections, pour voir si une épreinte de Loutre est présente. 

Il est intéressant aussi pour ceux qui ont un peu plus de temps à consacrer à ce suivi, de prendre une ou plusieurs mailles de prospection et d'appliquer le protocole du PNA Loutre. Celui-ci est relativement simple à mettre en œuvre: http://files.biolovision.net/www.faune-paca.org/userfiles/MonDossier/AppelauxprospecteursdelaLoutre2020.pdf

Vous trouverez la carte des mailles disponibles (il en reste beaucoup !) suivant ce lien : https://framacarte.org/fr/map/pna-loutre-deurope-2022_66283#8/44.088/6.152

Voici un petit point de la situation de la Loutre en PACA en 2022 https://www.faune-paca.org/index.php?m_id=30684

  • Vaucluse : Observations au nord du département sur le Rhône et les affluents (l'Aigues, le Lez), observations sur le bassin des Sorgues. Une observation intéressante sur la basse Durance sur la commune de Caumont. Observations en début d'année sur le Coulon/Calavon. Observation à Beaumont-de-Pertuis proche du point chaud "Confluence Durance/Verdon".
  • Bouches-du-Rhône : Une observation sur le Vieux Rhône aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Une observation sur la Durance à Peyrolles-en-Provence. Observations à Saint-Paul-les-Durance proche du point chaud "Confluence Durance/Verdon".
  • Alpes-de-Haute-Provence : Observations à Corbières proche du point chaud "Confluence Durance/Verdon". Recherches ciblées nécessaires sur la moyenne Durance.
  • Var : Observations à Vinon-sur-Verdon proche du point chaud "Confluence Durance/Verdon". Recherches ciblées nécessaires sur le Verdon.
  • Alpes-Maritimes : Pas d'observation en 2022, recherches ciblées nécessaires sur la Cagnes et la Roya.
  • Hautes-Alpes : Pas d'observation en 2022, recherches ciblées nécessaires sur la Durance entre Tallard et Espinasses, ainsi que sur le lac de Serre-Ponçon.

Pour ceux qui sont intéressés par une formation "mammifères semi-aquatiques", trois dates à destination du grand public et des professionnels viennent d'être programmées :

  • Le 08/10/2022 : formation d'une journée à destination spécialement du Réseau Jeunes, elle se déroulera au Puy-Sainte-Réparade dans les Bouches-du-Rhône,
  • Le 10/11/2022 : formation d'une journée sur le Verdon aval à destination des particuliers et des professionnels,
  • Le 23/11/2022 : formation d'une journée dans les Alpes-Maritimes à destination des particuliers et des professionnels.

Les inscriptions pour ces formations ne sont pas encore ouvertes mais vous pouvez dès à présent bloquer l'une de ces dates. Nous communiquerons dans les prochaines semaines sur ces formations. 

En attenant je reste à votre disposition pour tout complément d'information ou des aides à l'identification d'épreintes. 

Vous souhaitant un bel été riche en observations,

Cordialement,

Nicolas FUENTO nicolas.fuento@lpo.fr

Chargé d'Etudes Herpétologie

Animateur du Plan d'Actions sur les mammifères semi-aquatiques en PACA

Photo Luc Souret (épreintes)

posté par Equipe Faunepaca
 
jeudi 7 juillet 2022
Orthoptères
Cet été, vérifiez vos Phanéroptères !

Fin 2021, la faune française s’est vue enrichie d’une nouvelle espèce d’orthoptère le Phanéroptère à larges cerques Phaneroptera laticerca, Barataud 2021, jusqu’alors confondu avec le Phanéroptère méridional Phaneroptera nana.

Comme son nom le suggère, elle se distingue principalement par l’extrémité des cerques épaissie chez le mâle ainsi que par d’autres caractéristiques, notamment acoustiques. Plus de détails concernant l’identification des Phanéroptères sont disponibles dans la publication (accessible ici [https://sciencepress.mnhn.fr/fr/periodiques/zoosystema/43/29]) décrivant cette nouvelle espèce pour la science.

Décrite des Pyrénées-Orientales, l’examen des collections et de photos a déjà permis de confirmer la présence de l’espèce dans tous les départements du littoral languedocien mais également en région PACA dans le Massif de l’Étoile (13) et sur la commune des Mées (04). Le Phanéroptère à larges cerques semble fréquenter des milieux mieux exposés et plus secs que le Phanéroptère méridional.

Afin de connaître plus précisément la répartition et les préférence écologiques de l’espèce en région PACA, nous vous invitons à porter une attention particulière aux Phanéroptères que vous croiserez cet été. Des photos des cerques des mâles adultes en vue de dessous seront nécessaires pour confirmer l’identification.

Bonnes recherches !

photos : Mathieu Pélissié

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-paca.org/userfiles/laticerca.jpg

posté par Equipe Faunepaca
 
mardi 5 juillet 2022
Papillons de jour
Les Zygènes, seuls papillons de nuit concernés par le Plan Régional d'Actions (PRA) en faveur des papillons de jour

Le mois de juin est sans nul doute celui des Zygènes ! Quelques individus usés des espèces précoces sont encore visibles avec les imagos tout frais des espèces estivales. Une belle diversité est potentiellement observable au cours de ce mois.

Ce sont donc ces dernières qui ont été prioritairement recherchées en juin au niveau de la Provence Verte Verdon et de la Sainte Baume dans le cadre de la déclinaison du Plan régional d’actions (PRA) en faveur des papillons de jour. Car malgré le nom de ce plan, certaines Zygènes sont bien concernées, même si ce sont des papillons de nuit !

En effet, ces papillons de nuit aux mœurs diurnes sont facilement observables en réalisant un inventaire sur les papillons de jour de manière classique. C’est pour cela qu’ils sont souvent considérés dans un même temps que les papillons de jour. A l’image des papillons de jour, ce sont de bons bio-indicateurs de la qualité des milieux, de par leur sensibilité aux perturbations et leurs exigences écologiques. Au sein des Zygènes, de nombreuses variations de l’habitus existent, que ce soit en fonction des localités, ou dans une même localité entre individus. L’identification des espèces peut s’avérer fastidieuse.


Au cours de ce mois de juin, 12 espèces de Zygènes sur les 27 décrites en France (genre Zygaena)ont été observées sur la Provence Verte Verdon et la Sainte Baume dont la Zygène du panicaut et la Zygène de la bugrane.