www.faune-paca.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
https://paca.lpo.fr/
Accueil
 
Les partenaires
 
ABC PACA
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes temporaires
       - 
Scorpion languedocien 16-18
       - 
Vautour moine 2018
       - 
Vautour fauve 2018
       - 
Pluvier guignard 2018
       - 
Gobemouche noir 2018
       - 
Bondrée apivore 2018
       - 
Frelon asiatique 15-18
       - 
Gypaète barbu 2018
       - 
Spélerpès de Strinati 13-18
       - 
Triton palmé 14-18
       - 
Castor d'Eurasie 17-18
       - 
Loutre d'Europe 17-18
       - 
Genette commune 14-18
       - 
Martre des pins 14-18
       - 
Salamandre tachetée 14-18
       - 
Moro-sphinx 14-18
 - 
Les galeries
Actu, aide et stats
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Synthèses naturalistes
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Liste communale des espèces
 - 
Cartes atlas (toutes espèces)
Les oiseaux
Les mammifères
Reptiles et amphibiens
Arthropodes
Enquêtes locales
Publications
Aide et ressources
Qui sommes-nous ?
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 630
 
lundi 17 septembre 2018
Oiseaux
Au tour des rapaces !

Déjà plus de 250 rapaces sont passés en migration au fort de la Revère avec pour acteurs principaux de cette 35e édition des Journées européennes du patrimoine : 31 Éperviers d'Europe, 1 Balbuzard pêcheur, 1 Milan royal, 16 Circaètes Jean-le-blanc, 6 Aigles bottés, 76 Bondrées apivores, 2 Busards des roseaux, 6 Faucons hobereaux et 1 Faucon d'Eléonore !

Bientôt le pic de passage de ces rapaces migrateurs et notamment pour les Circaètes Jean-le-blanc et les Bondrées apivores. C’est alors que nous pourrons admirer les pompes de plusieurs dizaines d’oiseaux traçant leur route vers leurs quartiers d’hiver !

 

Prochaines animations : Les Circaètes, les 22 et 23 septembre de 8h à 17h.

 

Programme complet :

Septembre

2 & 9 › Les Guêpiers d’Europe

15 & 16 › Les rapaces migrateurs (Journées Européennes du patrimoine naturel)

22 & 23 › Les Circaètes

29 & 30 › Les derniers rapaces migrateurs

 

Octobre

6 › Eurobirdwatch et les hirondelles

14 › Devenir «spotteur du camp de migration» (sur inscription)

20, 21 › Les Pinsons des arbres

27 & 28 › Les Pigeons ramiers

 

Novembre

4 › Les derniers migrateurs

posté par Benjamin Salvarelli
 
lundi 17 septembre 2018
Oiseaux
Les rolliers suivis de très près !

Cet été, Timothée SCHWARTZ a équipé 5 rolliers d’Europe avec des balises satellites. Marcus, Freja et Odin viennent de démarrer leur migration ! Suivez-les à la trace jusqu'en Afrique du Sud sur le site Movebank avec des mises à jour quasi quotidiennes !

Espérons qu’ils reviendront sains et saufs de leur long périple au printemps prochain. Grâce au suivi par satellites nous allons obtenir des données indispensables et totalement nouvelles pour mieux protéger cet oiseau magnifique.

posté par Amine Flitti
 
jeudi 13 septembre 2018
Oiseaux
Sur la route des oiseaux d’Afrique !

La migration s’amorce au Fort de la Revère, ce dimanche 9 septembre, les bénévoles ont contacté 19 espèces avec 1 177 individus.

Les Guêpiers d’Europe, oiseau emblématique du camp de migration, sont passés en grand nombre avec 432 individus.

Sur les 1 177 oiseaux qui ont été observés lors de cette journée : 11 Bondrées apivores, 2 Circaètes Jean-le-Blanc, 11 Éperviers d’Europe, 1 Busard des roseaux, 1 Aigle botté, 1 Balbuzard pêcheur, 3 Faucons pèlerins et 2 Faucons crécerelles, 6 Martinets à ventre blanc, 596 Hirondelles rustiques et 31 Hirondelles de fenêtre. Chez les passereaux : 1 Rougequeue à front blanc, 1 Gobemouche noir et 4 Pipits des arbres.

 

Prochaines animations : les rapaces migrateurs (Journées européennes du patrimoine naturel), les 15 et 16 septembre de 8h à 17h.

 

Programme complet :

Septembre

2 & 9 › Les Guêpiers d’Europe

15 & 16 › Les rapaces migrateurs (Journées Européennes du patrimoine naturel)

22 & 23 › Les Circaètes

29 & 30 › Les derniers rapaces migrateurs

 

Octobre

6 › Eurobirdwatch et les hirondelles

14 › Devenir «spotteur du camp de migration» (sur inscription)

20, 21 › Les Pinsons des arbres

27 & 28 › Les Pigeons ramiers

 

Novembre

4 › Les derniers migrateurs

posté par Benjamin Salvarelli
 
jeudi 13 septembre 2018
Amphibiens
La LPO PACA au congrès de la Société Herpétologique de France

Depuis plus de 40 ans, la Société Herpétologique de France fédère un réseau d’acteurs en herpétologie et de partenaires de l’environnement : associations régionales de protection de la Nature et de l’Environnement, institutions publiques, organismes européens… La SHF a pour buts :

  • de faciliter les rapports entre herpétologistes de langue française,
  • de mieux faire connaître les Reptiles, les Amphibiens et leur rôle dans les équilibres naturels,
  • de contribuer à une meilleure connaissance de la faune française et de sa répartition,
  • de protéger des différentes espèces et leur environnement,
  • d’améliorer les conditions d’élevage des Reptiles et des Amphibiens, notamment à des fins scientifiques.

La 46ème édition du congrès national d’herpétologie se tiendra du 11 au 13 octobre 2018 à Carnoules en Provence. Cette année, les journées d’échanges sont organisées autour de thématiques d’actualité structurées en 5 sessions dont un zoom sur « l’herpétofaune méditerranéenne » afin de traiter de la répartition et des particularités d’espèces à la fois emblématiques ou au contraire encore mal-connues de la région d’accueil du congrès.

Le Président de la LPO PACA, François Grimal interviendra à ce titre pour présenter les résultats de l’incendie estival du Plateau de Vitrolles sur la population de Crapaud calamite par des techniques de Capture-marquage-recapture.

Cette étude est réalisée dans le cadre d’un programme de mise en œuvre des continuités écologiques pour les amphibiens autour de l’Etang de Berre financé par l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse.

Retrouver le programme et les modalités d'inscription de la 46ème édition du congrès de la SHF en téléchargement ici : http://lashf.org/wp-content/uploads/2018/08/Pr-programme_SHF_2018.pdf

Document à télécharger :  Crapaud calamite (c) F Grimal
posté par Aurélie Johanet
 
mardi 11 septembre 2018
29/09/2018 : les 4emes rencontres naturalistes de PACA

La LPO Provence-Alpes-Côte d’Azur et ses partenaires ont le plaisir de vous convier aux quatrièmes Rencontres Naturalistes de PACA qui se dérouleront le samedi 29 septembre 2018.

Salle de spectacle de La Manare, place La Manare, à Saint Mitre les Remparts (13).

« Quelles solutions pour préserver les mers, les fleuves, et le littoral ?  »

La Ligue pour la Protection des Oiseaux en Provence-Alpes-Côte d’Azur (LPO PACA) est une association de sensibilisation et d’études environnementales. Grand nombre de ses activités repose donc sur les zones humides, le littoral, sa biodiversité et surtout leurs évolutions futures. En 2018, l’association locale LPO PACA fête ses vingt années d’existence ! Forte de connaissances variées sur le territoire de l’Étang de Berre et de la côte bleue, et de son savoir-faire, la LPO PACA veut réunir, au travers de rencontres naturalistes, sur une journée, tous les partenaires sensibles à la connaissance et la découverte de la nature.

Cette quatrième édition des Rencontres Naturalistes Provence-Alpes-Côte d’Azur a lieu le 29 septembre 2018 au Théâtre de La Manare à Saint Mitre les Remparts. Ces rencontres accueilleront un invité d’honneur en la personne de Yvan BOURGNON qui nous présentera son projet de dépollution des mers et des océans https://www.theseacleaners.org/fr/

Institutions, associations ou particuliers, sont invitées à se rencontrer, à échanger et à mieux appréhender les grandes menaces qui pèsent sur ces milieux fragiles.

Pour en savoir plus et découvrir le programme :
http://paca.lpo.fr/rn

posté par Amine Flitti
 
jeudi 6 septembre 2018
Oiseaux
Ouverture du camp de migration ornithologique du Fort de la Revère

Le 02 septembre dernier, ornithologues de la LPO PACA, bénévoles, spotteurs et amoureux des oiseaux s’étaient donné rendez-vous au Parc naturel départemental de la Grande-Corniche pour l’ouverture du camp de migration ornithologique du Fort de la Revère !

Plus de 140 oiseaux ont été observés lors de cette journée : 32 Bondrées apivores, 3 Circaètes Jean-le-Blanc, 1 Épervier d’Europe, 2 Aigles royaux et 1 Faucon hobereau, 51 Martinets à ventre blanc, 10 Martinets noirs et 12 Pipits des arbres.

Soleil et convivialité étaient au rendez-vous !

 

Prochaine animation : les Guêpiers d’Europe, le dimanche 09 septembre de 8h à 17h

 

Programme complet :

Septembre

2 & 9 › Les Guêpiers d’Europe

15 & 16 › Les rapaces migrateurs (Journées Européennes du patrimoine naturel)

22 & 23 › Les Circaètes

29 & 30 › Les derniers rapaces migrateurs

 

Octobre

6 › Eurobirdwatch et les hirondelles

14 › Devenir «spotteur du camp de migration» (sur inscription)

20, 21 › Les Pinsons des arbres

27 & 28 › Les Pigeons ramiers

 

Novembre

4 › Les derniers migrateurs

posté par Benjamin Salvarelli
 
mercredi 29 août 2018
Reptiles
Quand la couleuvre se fait helvétique...

Avec l'avancée des connaissances, notamment du fait des progrès de la génétique, la science appréhende toujours plus finement la complexité du vivant.

Les reptiles et amphibiens d'Europe font actuellement l'objet de nombreux travaux, qui se traduisent par quelques changements de perspective. Ainsi, le Crapaud commun a été récemment divisé en deux espèces, les Crapauds commun, présent dans le nord-est de la France, et épineux, dans le sud-ouest.

La couleuvre à collier, elle aussi, a fait l'objet d'une profonde révision de son statut. Elle a été divisée en plusieurs espèces distinctes :

  • La Couleuvre à collier Natrix natrix, vit au-delà du Rhin et en Europe du Nord. Elle n'est à priori pas présente en France. Elle est qualifiée de Couleuvre à collier nordique ;
  • La Couleuvre helvétique Natrix helvetica est l'espèce la plus abondante et la mieux répartie en France ; de façon transitoire, elle sera dénommée Couleuvre à collier helvétique sur Faune-France pour que la transition du nom soit progressive. Le changement automatique de nom se fera dans les prochains jours pour les données d'archive.
  • La sous-espèce corse de la Couleuvre helvétique Natrix helvetica corsa n'a pas encore de nom vernaculaire officiel. Elle est temporairement dénommée Couleuvre à collier corse. Nous avons déjà procédé au changement de nom.
  • La Couleuvre à collier de la péninsule Ibérique, aussi présente dans les Pyrénées-Orientales et l'Aude a été élevée au rang d'espèce. Elle s'appelle désormais la Couleuvre astreptophore Natrix astreptophora. Nous l'appellerons, de façon transitoire, Couleuvre à collier astreptophore.

Deux autres reptiles font peau neuve

  • Le Lézard vert a été divisé lui aussi en deux espèces, il y a déjà plusieurs années. Lacerta bilineata qualifié jusqu'ici de Lézard vert occidental doit désormais être qualifié de Lézard à deux raies.
  • La Couleuvre à échelon est désormais intégrée au genre Zamenis et devient donc Zamenis sclaris.

Du neuf aussi chez les tritons

Triturus carnifex appelé jusqu’ici Triton crêté italien, est une espèce valide. Son nom vernaculaire est désormais le Triton bourreau.

posté par Amine Flitti
 
vendredi 24 août 2018
Nouvelles publications

Bonjour

Deux belles publications vous attentent dans la rubrique Faune-PACA Publication :

  • Etude des flux prénuptiaux chez un échantillon de migrateurs au long court ;
  • Le chamois (Rupicapra rupicapra) à la reconquête de la Provence.

Merci à Mathieu Krammer et à François Spaeth pour leur travail !

Bonne lecture

posté par Amine Flitti
 
lundi 20 août 2018
Oiseaux
Défi Faune-paca : 10 minutes à consacrer à l'observation ?

Faune-France lance un défi aux observateurs, un challenge qui ne prend que 10 minutes. Serez-vous en mesure de le relever ? Tous les jours, une fois par semaine, une fois par mois ?

L'objectif du défi est simple. Consacrer 10 minutes sur un point d'observation, n'importe lequel, à rédiger la liste la plus complète possible des oiseaux que vous contactez. Rien du plus facile ! 

Vous pouvez/voulez faire plus long ? Pas de problème ! Plus court, pourquoi pas, mais pas moins de 5 minutes sinon, il y a peu de chance que vous ayez observé suffisamment d'espèces pour que la liste puisse prétendre être complète.

Mais attention, il faut le faire réellement sous la forme d'une liste complète, pas une donnée isolée après l'autre.

Pourquoi rédiger ces listes ? Parce que c'est le mode de saisie le plus riche d'informations. Grâce à ces listes, il est possible de savoir ce qui a été vu, ce qui ne l'a pas été et de connaître la pression d'observation exprimée en temps. Bref, la liste complète, c'est une mine d'informations !

Comment faire ? Des tutos vous expliquent la marche à suivre :

- liste complète en temps réel sur NaturaList : << cliquez ici >>

- liste complète plus tard sur NaturaList : << cliquez ici >>

- liste complète sur Faune-France et les portails locaux : << cliquez ici >>

Qu'est-ce qu'une liste complète ? C'est une liste qui comprend toutes les observations que vous avez effectuées sur un site en un temps donné. Elle ne prétend pas à l'exhaustivité. Ce n'est pas un inventaire complet. Elle reflète ce que vous avez observé, en intégrant éventuellement d'ailleurs les espèces non identifiées formellement (2 Fauvettes indéterminées par exemple).

Est-ce intéressant de faire régulièrement des listes au même endroit ? OUI, très ! Le plus souvent possible.

Est-ce un problème si je change à chaque fois d'endroit ? NON, aucun problème !

Bonnes observations à tous et bonnes listes !

posté par Amine Flitti
 
lundi 6 août 2018
Oiseaux
Âge/Sexe des oiseaux, dispersion juvénile et fin des codes atlas

IMPORTANT! : Âge/Sexe des oiseaux, dispersion juvénile et fin des codes atlas

Nous voilà en aout et nous observons de plus en plus de jeunes oiseaux volants. Comme il existe une forte dispersion des juvéniles, nous attirons votre attention sur les points suivants :

  • Nous vous invitons à ne noter le code atlas 13 que lorsque vous observez des individus à peine volant ou manifestement né sur site.
  • La plupart des passereaux juvéniles ont (ou vont avoir) un plumage de type adulte, ne notez le détail "adulte" que si vous êtes certain de l'âge (en se basant sur des critères précis).
  • Il est quasi-impossible pour de nombreuses espèces de différencier les jeunes de 1ère année des femelles adultes, soyez donc très prudent quant au sexage des oiseaux (nb: il existe une catégorie "type femelle" dans les "détails de l'observation" qui permet de résoudre ce problème).

De même, la période de reproduction se terminant, il n'est plus nécessaire de noter les codes atlas possible ou probable (2 à 10) : il faut plutôt se concentrer sur les codes de nidification certain (>10). Tous les codes concernant la présence des oiseaux, des oiseaux chanteurs, la présence de couples, etc... sont désormais à éviter. En résumé, ne renseigner le code atlas qu'en présence de manifestations évidentes de reproduction.

Merci pour votre attention.

posté par Amine Flitti
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 630

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Provence-Alpes-Côte d'Azur
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018