www.faune-paca.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
 
ABC PACA
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes du moment
       - 
Loutre d'Europe 21-24
       - 
Hirondelle rustique 2024
       - 
Martinet à ventre blanc 2024
       - 
Coucou gris 2024
       - 
Gobemouche noir 2024
       - 
Chevêche d'Athéna 2024
       - 
Bruant ortolan 2024
       - 
Traquet oreillard 2024
       - 
Pie-grièche écorcheur 2024
       - 
Pie-grièche méridionale 2024
       - 
Tourterelle des bois 2024
       - 
Vautour fauve 2024
 - 
Les galeries
Actu, aide et stats
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQ
  Statistiques d'utilisation
Synthèses naturalistes
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Liste communale des espèces
 - 
Cartes atlas (toutes espèces)
Les oiseaux
Les mammifères
Reptiles et amphibiens
Invertébrés
Enquêtes locales
Publications
Aide et ressources
Qui sommes-nous ?
Les liens

Toutes les nouvelles
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 982
 
mardi, 9. juillet 2024
Oiseaux
Franc succès pour les deux camps de prospection dédié au Râle des genêts !

Du 14 au 16 juin 2023, deux camps de prospection organisés simultanément par la LPO PACA sur les communes de Seyne et Auzet dans les Alpes-de-Haute-Provence (04) et sur les communes de Beuil et Péone dans les Alpes-Maritimes (06) ont remporté un franc succès !

Ils ont permis de réunir 28 participants, dont des professionnels de l'Office Français de la Biodiversité (OFB), du Parc national du Mercantour, du Parc naturel régional du Luberon, ainsi que des animateurs de sites Natura 2000 !

L'effort de prospection aura porté ses fruits, puisque 3 mâles chanteurs de Râle des genêts ont ainsi été détectés et localisés dans des prairies de fauche plus ou moins humides. Un mâle aura même pu être observé au lever du soleil par un participant photographe !

Les prospections de jour comme de nuit ont aussi permis de faire de formidables observations de la faune et de la flore de ces territoires : Aigle royal, Gélinotte des bois, Chevêchette d'Europe, Tétras lyre, Bruant ortolan, Pie-grièche écorcheur, Caille des blés, Blaireau d'Europe, Bouquetin des Alpes, Martre des pins, Lézard des souches, Grenouille rousse, Salamandre tachetée, Isabelle, Carabus solieri, plusieurs espèces d'orchidées...

Des mesures de retard de fauche vont ainsi être mises en place en concertation avec les propriétaires des parcelles afin de maximiser le succès de reproduction du Râle des genêts.

Un grand merci à tous les bénévoles pour leur participation, leur motivation et les échanges enrichissants qui en ont découlé ! Nous remercions la DREAL PACA dont le soutien financier a permis la réalisation des deux camps de prospection !

Râle des genêts observé durant le camp de prospection à Seyne (04) © Aurélien Lévy

posté par Aurélie Torres
 
samedi, 6. juillet 2024
Oiseaux
L'école de l'ornitho arrive à la rentrée en Provence !

La Ligue pour la Protection des Oiseaux Provence-Alpes-Côte d’Azur lance à la rentrée 2024 trois écoles de l’ornithologie destinées aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels, avec le soutien des Conseils départementaux de Vaucluse, des Bouches-du-Rhône et de la ville de Marseille.

Le principe est simple : des cours du soir en salle répartis tout au long de l’année, associés à des sorties nature pour permettre à tout un chacun de mieux connaître et de reconnaître les oiseaux de sa région. La progression et les méthodes pédagogiques sont étudiées pour permettre aux débutants une réelle progression, seule la motivation est requise ! La formule a été testée avec succès à Marseille l’année dernière et elle se développe partout en France ! Dans certaines régions, les inscriptions sont prises d’assaut et la LPO anime plusieurs promotions simultanément. 

Pourquoi se former à l’ornithologie  ?  

  • Pour mieux comprendre et décrypter le monde sauvage qui nous entoure ; 
  • Pour devenir ambassadeur de nature auprès de ses proches ; 
  • Pour contribuer activement à l’étude de la biodiversité. 

Quels sont les objectifs généraux ?

  • Acquérir un bagage de connaissance sur l’avifaune du département ;
  • Maîtriser une méthode reproductible pour identifier les oiseaux ;
  • Acquérir les connaissances scientifiques et techniques nécessaires à la pratique de l’ornithologie. 

Quelles sont les dates et les lieux  ?  

En Vaucluse, à Cabrières d’Avignon école de l’ornithologie niveau 1 débutant, en 20 cours du soir, de 18h à 20h en semaine et 5 sorties le samedi matin, répartis d’octobre 2024 à juin 2025.

Toutes les informations ici : https://paca.lpo.fr/formation/rechercher-une-formation/16964-ecole-de-lornithologie-niveau-1-vaucluse

A Marseille, école de l’ornithologie niveau 2 amateur, en 20 cours du soir de 18h30 à 20h30 et 6 sorties terrain le weekend et école de l’ornithologie débutant niveau 1, en intensif du 14 au 18 octobre.

Toutes les informations ici : https://paca.lpo.fr/formation/rechercher-une-formation/16994-ecole-de-lornithologie-niveau-2-amateur

A vos jumelles !

Tarier pâtre © Aurélien Audevard

posté par Aurélie Torres
 
vendredi, 5. juillet 2024
Papillons de jour
Les chenilles des papillons : les reines du camouflage !

Lors de vos promenades en pleine nature à la recherche de papillons, les adultes (appelés imago) se distinguent facilement par leurs couleurs vives. En revanche, repérer les chenilles de ces papillons sur différentes plantes peut s'avérer plus complexe. Si certaines chenilles sont assez colorées, à l'instar de celles du Machaon, d'autres adoptent des couleurs mimétiques, souvent cryptiques, les rendant discrètes et bien camouflées dans leur environnement.  

En effet, même en inspectant la bonne plante hôte pour la bonne espèce, c’est souvent une chance de trouver une chrysalide ou une chenille ! 

La plupart des chenilles adoptent une coloration dîte « homochrome », une adaptation qui leur permet de se fondre dans leur environnement et d'échapper aux prédateurs. Cette capacité de camouflage démontre l'efficacité de la sélection naturelle, car seules les chenilles les mieux camouflées parviennent à l'âge adulte. Ainsi, au fil des générations, ce camouflage s'affine et devient de plus en plus précis. 

Un des plus beaux exemples pour illustrer ce propos est la chenille du Flambé qui reprendre la couleur de la feuille de ses arbres hôtes : les Prunus. Elle va même jusqu’à imiter la nervure des feuilles de ces derniers. Les chenilles dont le développement coïncide avec l’arrivée de l’automne, arrivent même à prendre la teinte des feuilles sur le point de tomber de l’arbre (jaune avec des points roux). 

Mais le stade de chenille n’est pas le seul stade qui peut montrer des capacités de camouflage étonnantes. En effet, certaines espèces possèdent des couleurs très cryptiques, ce qui peut rendre leurs observations assez ardues. C’est notamment le cas du Silène (Brintesia circe).

Ce grand papillon de la famille des Nymphalidés peut atteindre les 7 cm d’envergure, ce qui en fait un papillon de grande taille. Le Silène affectionne les milieux chauds et secs, il fréquente aussi volontiers les lisières ou les sous-bois. Dès qu’un danger s’approche, il se pose sur des troncs d’arbres ombragés ce qu’il rend presque indétectable, car ses ailes postérieures se confondent parfaitement avec l’écorce.   

Lors de vos recensements dans le cadre de l’enquête participative « Devine qui papillonne au jardin 2024 », amusez-vous donc à inspecter les troncs et les plantes afin de repérer les différents états des espèces pour confirmer leur reproduction sur le site. Prenez de belles photos et comparer les couleurs de plusieurs individus d’une même espèce. Ces informations, qui vont plus loin que le fait de noter la présence de l’espèce, nous permettra peut-être d’appréhender l’évolution des couleurs de nos papillons au fil des années, au grès des changements de leur environnement.   

Vous avez besoin d’un coup de pouce supplémentaire pour l’identification des papillons ?

Venez découvrir les papillons de nuit et de jour dans le cadre d’une visite guidée sur le jardin à papillons du domaine de l’Escarelle ! Ce dernier restera ouvert tout l'été pour vous accueillir (prochaine visite le jeudi 13 juillet). Information et réservation auprès de l’Office de Tourisme Provence Verte au 04 94 72 04 21 ou sur Visite guidée du Jardin à papillons : Bons Plans Loisirs à La Celle (01 mai 2023 au 09 sept 2023) (la-provence-verte.net)

Si vous éprouvez de la difficulté à utiliser faune-paca.org ou si vous avez un doute d’identification envoyez-nous vos observations, si possible avec des photographies, à l’adresse : charlotte.springaux@lpo.frou à ambassadeur83.hyeres@lpo.fr

Tout savoir sur l'enquête participative: https://paca.lpo.fr/protection/especes/papillons/devine-qui-papillonne-au-jardin  

Cette enquête participative est soutenue par l’Union européenne avec le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural 

Chenille de Flambé © Charlotte Springaux 

posté par Aurélie Torres
 
lundi, 1. juillet 2024
Papillons de jour
Devine qui papillonne au jardin 2024: le jour J !

Ce mois-ci, LPO PACA vous invite à compter et recenser les papillons de votre jardin et des espaces naturels proches de chez vous… Préparez votre filet, votre guide d’identification et ouvrez bien les yeux: les papillons sont là et ils attendent que vous!

Les objectifs de l’enquête?

Lancée en 2018, l’enquête participative « Devine qui papillonne » vise à encourager et à sensibiliser le grand public à l'observation des papillons et à documenter leurs observations dans la base de données Faune PACA. Ces données sont ensuite utilisées pour orienter nos actions en faveur de la préservation des papillons.  

Comment participer?

Observez, identifiez et saisissez vos observations sur notre site : faune-paca.org. Lors de la saisie de la donnée, mettez en remarque "DQP2024" pour montrer votre participation à l'enquête.  

Vous avez besoin d’un coup de pouce pour l’identification des papillons ?  

La dernière session d’initiation gratuite pour apprendre à reconnaitre les papillons, aura lieu ce mercredi 3 juillet à la Celle ; Pour vous inscrire, envoyez un mail à : charlotte.springaux@lpo.fr 

Apprenez à les reconnaitre en vous aidant des outils mis à disposition sur l’enquête.  

Si vous éprouvez de la difficulté à utiliser faune-paca.org ou si vous avez un doute d’identification envoyez-nous vos observations, si possible avec des photographies, à l’adresse charlotte.springaux@lpo.frouambassadeur83.hyeres@lpo.fr  

 

Tout savoir sur l'enquête participative: https://paca.lpo.fr/protection/especes/papillons/devine-qui-papillonne-au-jardin  

Cette enquête participative est soutenue par l’Union européenne avec le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural 

posté par Aurélie Torres
 
mercredi, 19. juin 2024
rappel : créer des lieudits avec le fond cartographique IGN Plan !

Tous les inscrits de faune-paca ont par défaut le droit de créer des lieudits et d'utiliser (le plus souvent possible !) la localisation précise. Merci de respecter scrupuleusement les consignes du mode d'emploi (§ 6 et 9).

Nous invitons chaque utilisateur de faune-paca à créer autant de lieudits que nécessaire en utilisant le nouveau fond de carte  disponible (IGN Plan V2). Cela permet de saisir vos observations à l'endroit exact de leur réalisation et non pas comme on le voit trop fréquemment encore sur le lieudit le plus proche (même s'il est trop distant). Saisir une donnée de nidification de rapace rupestre sur un lieudit situé en pleine forêt fausse une donnée !

La démarche idéale est la suivante :

  • je vérifie d'abord que les lieudits existent dans faune-paca. Si ceux-ci sont inexistants ou trop éloignés, je les crée;
  • puis je saisis mes observations de façon précise (sur ou autour du lieudit).

Si chacun fait cet effort, nous finirons par combler les lacunes. Mieux encore, chacun peut prendre en charge sa commune (ou ses zones régulières de prospection), puis les communes limitrophes pour y créer un maillage pertinent de lieudits (environ tous les 500m). Actuellement, près de 94 000 lieudits sont référencés dans faune-paca. Certaines communes sont encore trop peu pourvues en lieudit (ce qui souvent correspond à des zones non prospectées !).

Par ailleurs, avec l'usage de l'application mobile (qui ne se soucie pas des lieudits), des données sont parfois rattachées à des lieudits très distants, ce qui n'aide pas à la compréhension de l'observation (pas facile d'aller observer un oiseau indiqué sur un lieudit si cet oiseau est en fait à 2 km de là !).

Nous sommes à votre disposition pour répondre à vos questions (webadmin.paca@lpo.fr).

Bonnes observations !

posté par Equipe Faunepaca
 
lundi, 10. juin 2024
Papillons de jour
L’importance de recenser les papillons et la mise en place du Plan Régional d’Actions (PRA)

Depuis plusieurs années, l’enquête participative « Devine qui papillonne au jardin?» se concentre sur les papillons présents au sein du Plan Régional d’Actions en faveur des papillons de jours 2021-2031!

  

En quoi ça consiste?

Malgré leurs rôles essentiels aux écosystèmes, à la chaîne alimentaire et à la pollinisation, les papillons diurnes subissent énormément de pression et de menaces. La Sainte-Baume est un des secteurs les plus riches de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur avec plus de 49% des papillons diurnes de France présent sur le site.  

Au vu de la situation, un plan national d’action en faveur des papillons a vu le jour, ce dernier a été mis en place par le Ministère de la Transition Ecologique en 2019. Une déclinaison de ce plan national d’action a été développée par la DREAL PACA ou encore le CEN PACA en 2021. L’objectif de ce plan régional d’action est de définir des objectifs et de mettre en œuvre des actions à court, moyen et long terme pour la conservation des papillons diurnes jugés comme les plus « patrimoniaux » à l’échelle de la région et de leurs habitats. Elles sont au nombre de 49 et elles ont été sélectionnées principalement pour leur statut patrimonial (rare ou protégée) et les différentes menaces qui pèsent sur ces espèces à l’échelle de la région.  

Nous vous encourageons donc à rechercher ses espèces lors de vos inventaires, pour nous aider à en savoir plus sur leurs écologies, habitats, et donc réussir à mieux les préserver.  

Pour ce faire rien de bien compliqué, si vous le temps, partez observer les papillons proches de chez vous (jardins, parcs, etc…) et notez sur www.faune-paca.orgou sur notre formulaire les espèces observées. Si vous avez un doute sur une espèce, n’hésitez pas à envoyer un mail à une de ces adresses : charlotte.springaux@lpo.frou à ambassadeur83.hyeres@lpo.fr

Pour vous aider des supports spécifiques et une rubrique spécifique sur le PRA et ses espèces ont été développés. 

Toutes les informations sur : le plan national d’actions (Plan National d'actions en faveur des papillons de jour (pnaopie.fr)) et le plan régional d’actions (Plan National d'actions en faveur des papillons de jour - Provence-Alpes-Côte d'Azur (pnaopie.fr)

Des sessions d’initiation à la reconnaissance des papillons seront également organisées de mai à juillet, avec quelques informations complémentaires sur les espèces PRA (toutes les dates et modalités : Agenda). 

 

Tout savoir sur l'enquête participative: https://paca.lpo.fr/protection/especes/papillons/devine-qui-papillonne-au-jardin  

Cette enquête participative est soutenue par l’Union européenne avec le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural 

Solitaire ©Marion Fouchard

posté par Aurélie Torres
 
lundi, 3. juin 2024
Oiseaux
Alerte géné'Râle !

[Des places disponibles pour participer aux camps de prospection et encore de nombreuses mailles à prospecter !]

 

Les populations de Râle des genêts ont atteint un seuil extrêmement critique : moins de 100 mâles chanteurs recensés en France en 2022. La région Provence-Alpes-Côte d'Azur accueille l'espèce dans les prairies de fauche et de pâturage d'altitude de 1000 à 2000 mètres ; elle possède ainsi une forte responsabilité dans sa conservation, avec au moins 13 mâles chanteurs détectés en 2023.

Le Râle des genêts compte parmi les oiseaux les plus menacés d’Europe : le troisième plan national d'actions (PNA) dédié à l'espèce est sans doute le PNA de la dernière chance !

 

Pour rappel, la LPO PACA anime le plan national d'actions en faveur de l'espèce en région grâce au financement de la DREAL PACA. Cette année, la LPO PACA vous propose de participer au recensement du Râle des genêts :

  • En participant à l'enquête régionale ;
  • En participant à l'un des deux camps de prospection qui auront lieu simultanément du 14 au 16 juin 2024 sur les communes de Seyne-Auzet (04) et sur les communes de Beuil-Péone (06).

Il reste encore des places pour les deux camps et encore de nombreuses mailles à prospecter, n'attendez plus pour vous inscrire !

Retrouvez toutes les informations sur la page dédiée.

En espérant vous y voir nombreux et nombreuses.

Râle des genêts © Louis MARIS-PREAU

posté par Aurélie Torres
 
vendredi, 31. mai 2024
Papillons de jour
Vous voulez apprendre à reconnaître les papillons de votre jardin ? Des initiations gratuites vous attendent !

Dans le Var, les Alpes Maritimes et les Bouches du Rhône, la LPO PACA vous propose 7 rendez-vous pour venir vous initier à l’identification des papillons dans le cadre de Devine qui papillonne au jardin 2024!