www.faune-paca.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
https://paca.lpo.fr/
Accueil
 
Les partenaires
 
ABC PACA
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes temporaires
       - 
Vulcain 2017
       - 
Mésange noire 2017
       - 
Grue cendrée 2017
       - 
Vautour fauve 2017
       - 
Vautour moine 2017
       - 
Frelon asiatique 15-17
       - 
Gypaète barbu 2017
       - 
Spélerpès de Strinati 13-17
       - 
Triton palmé 14-17
       - 
Castor d'Eurasie 2017
       - 
Loutre d'Europe 2017
       - 
Genette commune 14-17
       - 
Martre des pins 14-17
       - 
Salamandre tachetée 14-17
       - 
Bombyx du palmier 14-17
 - 
Les galeries
Actu, aide et stats
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Synthèses naturalistes
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Liste communale des espèces
 - 
Cartes atlas (toutes espèces)
Les oiseaux
Les mammifères
Reptiles et amphibiens
Arthropodes
Enquêtes locales
Publications
Aide et ressources
Qui sommes-nous ?
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 588
 
lundi 4 décembre 2017
Les différents mode de saisie

Faune-Paca permet de saisir les données selon différentes modalités, mais pour lesquelles les finalités ne sont pas les mêmes. Cependant, elles alimentent toutes la même base de données, aucune double saisie n’est à prévoir. Dans certains cas, les données saisies localement alimentent des bases de données nationales ou européennes (sous format brut ou synthétique).

  • Observations ponctuelles

Il s’agit de données récoltées sans protocole, de façon aléatoire. Dans ce cas, il faut utiliser le masque de saisie « normal », ou l’application mobile "NaturaList". Dans tous les cas, plus la donnée sera détaillée et précise, plus elle sera exploitable. Notamment : effectif, localisation précise, comportement, code atlas, mortalité…

C’est le cas le plus courant. Le masque de saisie est : http://www.faune-paca.org/index.php?m_id=10&backlink=rset&taxo_group=o

  • Observations protocolées

Il s’agit de données collectées selon un protocole plus ou moins précis :

  1. Formulaire : c’est un protocole très simple, qui nécessite d’indiquer la pression d’observation (plage horaire), et de noter TOUTES les espèces contactées, en toute saison. Ainsi, nous disposons de l’information présence/absence, de l’effectif et de la pression d’observation. Pour ce faire, il suffit de cliquer sur le lieudit concerné et de choisir «remplir un formulaire journalier». Vous pouvez bien sur utiliser l'application mobile (bloc-note en haut à droite). Il est possible de renseigner autant de formulaire que voulu, d’une durée allant de 5 à 60 minutes, et sans se déplacer (ou sur une petite zone, par exemple autour d’un étang…).
  2. Oiseaux des jardins : Il s’agit d’un « mini-formulaire », mais qui ne concerne que l’enquête spécifique «oiseaux des jardins». On renseigne les animaux fréquentant son jardin (pas ceux qui ne font que le survoler !), et surtout on utilise cette saisie pour renseigner un recensement « exhaustif ». Il ne FAUT PAS saisir de données ponctuelles avec ce formulaire. Si vous notez une simple observation, il faut utiliser le masque de saisie «normal». Le masque de saisie oiseaux des jardins est http://www.faune-paca.org/index.php?m_id=1404.
  3. Autres (STOC, SHOC, IPA, WETLANDS…) : d’autres protocoles existent mais il faut disposer d’un droit particulier (obtention sur simple demande) pour les utiliser et y saisir vos données. Il s’agit des STOC (EPS, sites, montagne…), du SHOC, mais aussi les comptages basés sur les IPA, les IKA, les comptages surfaciques, les transects, etc. Plus d'explication ici : http://wiki.biolovision.net/index.php/Module_de_saisie_protocol%C3%A9e.

Nous vous invitons à utiliser le plus souvent possible la saisie par formulaire. Voici quelques raisons :

La liste = formulaire fait l’unanimité

Scientifiques, statisticiens, cartographes et naturalistes sont unanimes. Si toutes les données ont un intérêt, les plus intéressantes sont, de très loin, celles collectées sous forme de listes = formulaires, et idéalement de listes complètes. On entend par là, un inventaire mené sur un site, durant un pas de temps connu, listant et quantifiant toutes les espèces détectées à vue ou à l’oreille.

Je ne reconnais pas toutes les espèces, est-ce un problème ?

Évidemment, les listes des ornithologues débutants ne seront probablement pas aussi complètes que celles des naturalistes les plus expérimentés. Ce n’est pas grave, il existe des modèles pour corriger ces biais. Au final, une liste de débutant est bien plus exploitable scientifiquement qu’une longue série de données saisies isolément par un spécialiste.

Quelle durée pour mes listes ?

Peu importe. Idéalement toutefois, les listes doivent au moins durer 5 minutes et ne pas excéder deux heures. Plus courtes, elles seront très incomplètes, plus longues, l’observateur perdra beaucoup d’attention et la pression d’observation se diluera. Si vous restez très longtemps sur un site d’observation, il peut être plus intéressant de faire plusieurs séries de liste de 10 minutes, plutôt qu’une longue liste s’étalant sur toute une journée par exemple.

Pourquoi les listes sont-elles si intéressantes ?

Les listes complètes sont extrêmement intéressantes car elles permettent d’évaluer la fréquence de détection des espèces selon la date et le lieu. Cela permet notamment de suivre l’évolution de la date d’arrivée et de départ des espèces migratrices, mais aussi d’évaluer les fluctuations de détectabilité de certaines espèces sédentaires au cours de l’année. Les listes complètes facilitent par ailleurs les calculs de pression d’observation, la modélisation de la répartition spatiale des espèces et l’évaluation de leurs populations.

Comment saisir mes données par liste ?

Sur l’application mobile NaturaList, il suffit de cliquer sur l’icone en haut à droite de l’écran. Idéalement, il convient alors de positionner et dénombrer chaque espèce autour de vous. Quand vous ne détectez plus rien, il suffit de stopper la saisie en cliquant sur le carré jaune en haut à droite. On vous demande alors de confirmer que vous avez noté toutes les espèces que vous êtes en capacité d’identifier.

Sur l’ordinateur, il faut pointer le curseur sur un lieu-dit et choisir « Remplir un formulaire journalier sur ce lieu-dit ».

La France, très en retard sur la saisie par liste !

La quasi-totalité des données ornithologiques sont saisie par liste en Amérique, le taux de couverture des listes est très impressionnant en Grande-Bretagne, en Suisse ou en Allemagne. La France est très en retrait sur ce sujet. Il convient donc que nous fassions collectivement un effort et changions de façon de collecter nos données pour qu’elles contribuent plus efficacement aux suivis et atlas locaux, nationaux et internationaux.

Alors, à vos listes !

posté par Amine Flitti
 
lundi 27 novembre 2017
Mammifères
Re-Découverte de la musaraigne alpine dans le Champsaur
posté par Amine Flitti
 
jeudi 9 novembre 2017
Orthoptères
Des données valorisées !
posté par Amine Flitti
 
lundi 30 octobre 2017
Mammifères
Découverte de la Loutre d'Europe dans les Hautes-Alpes !
posté par Amine Flitti
 
samedi 28 octobre 2017
Oiseaux
Oiseaux : quel mode de saisie choisir ?
posté par Amine Flitti
 
mardi 24 octobre 2017
Observer les baleines et autres cétacés en France et en Europe
posté par Amine Flitti
 
vendredi 20 octobre 2017
Oiseaux
La migration au Fort de la Revère, ça continue !
posté par Cécile Lemarchand
 
mardi 19 septembre 2017
Oiseaux
Fort de la Revère : quel spectacle pour le premier jour d’ouverture du camp de migration !
posté par Amine Flitti
 
lundi 18 septembre 2017
Papillons de jour
Petit mais costaud !
posté par Amine Flitti
 
mercredi 6 septembre 2017
Mammifères
Saisie des données de mammifères
posté par Amine Flitti
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 588

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Provence-Alpes-Côte d'Azur
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017