www.faune-paca.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
https://paca.lpo.fr/
Accueil
 
Les partenaires
 
ABC PACA
Consulter les observations
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes temporaires
       - 
Vautour fauve 2017
       - 
Vautour moine 2017
       - 
Frelon asiatique 15-17
       - 
Gypaète barbu 2017
       - 
Spélerpès de Strinati 13-17
       - 
Triton palmé 14-17
       - 
Castor d'Eurasie 2017
       - 
Loutre d'Europe 2017
       - 
Genette commune 14-17
       - 
Mouflon à manchettes 14-17
       - 
Moineau cisalpin 14-16
       - 
Salamandre tachetée 14-17
       - 
Paysandisia archon 14-17
       - 
Milan noir 2017
       - 
Hirondelle de fenêtre 2017
       - 
Grue cendrée 2017
 - 
Les galeries
Actu, aide et stats
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Synthèses naturalistes
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Liste communale des espèces
 - 
Cartes atlas (toutes espèces)
Les oiseaux
Les mammifères
Reptiles et amphibiens
Arthropodes
Enquêtes locales
Publications
Aide et ressources
Qui sommes-nous ?
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 551
 
mardi 21 février 2017
Oiseaux
Migration des Grues cendrées

Bonjour

Les 20 et 21 février, la grande majorité des Grues cendrées a quitté la Camargue, traversant la région d'ouest en est. La carte jointe illustre bien ce passage. On peut même voir ce passage coté italien sur www.ornitho.it.

Il est bien agréable de suivre en temps réel ou presque la migration des oiseaux !

Bonnes obs

posté par Amine Flitti
 
vendredi 17 février 2017
Oiseaux
Code atlas en février/mars ?

Les données munies d’un code atlas sont très importantes pour l'élaboration des cartes de répartition des oiseaux nicheurs. En effet, ces codes donnent des informations précises sur le statut nicheur d’une espèce à un endroit, ce qui permet notamment de déterminer si la nidification est possible, probable ou certaine.

Certains oiseaux chantent ou même paradent déjà en plein hiver (p. ex. les canards). De tels comportements à cette saison ne sont pourtant pas des indices de nidification très fiables car ils peuvent très bien se produire en dehors des sites de reproduction. C’est pourquoi nous vous demandons de faire preuve de retenue avec les "petits" codes atlas au tout début de la saison de reproduction. La définition de certains de ces codes mentionne d’ailleurs explicitement qu’ils s’appliquent uniquement pendant la saison de reproduction (p. ex. code atlas 3 « mâle chanteur présent en période de nidification, … »). Pour chaque espèce potentiellement nicheuse, faune-paca vous demande automatiquement un code atlas pendant la période de reproduction définie pour l’espèce (mais cela reste approximatif !). Il n’est donc pas nécessaire de garder en mémoire la période de nidification de chaque espèce. Les codes atlas qui signalent un sérieux soupçon de reproduction voire une preuve de nidification (c’est-à-dire à partir de 7) peuvent être notés à n’importe quel moment de l’année. Les oiseaux qui chantent actuellement peuvent être simplement saisis avec la mention « chanteur » dans les remarques.

D'avance merci.

posté par Amine Flitti
 
vendredi 3 février 2017
Oiseaux
Suivi Pie-grièche méridionale 2017

Le recensement de la Pie-grièche méridionale reprend cette année dans les garrigues de Basse-Provence pour faire suite aux prospections de 2012-2013 & 2015. Cette enquête, menée dans le cadre du Plan National d'Actions Pies-grièches, a pour principal objectif de déterminer une tendance démographique pour cette espèce en région PACA, de localiser les principaux bastions en garrigue et à terme de proposer des mesures de gestion adaptées à la conservation de cette espèce.

Cette enquête repose sur la prospection de carrés (2km x 2km) échantillonnés dans les principaux massifs calcaires de basse-Provence : Télécharger la carte des secteurs de prospection (l'observateur choisit son secteur et un carré tiré au sort lui est attribué).

Télécharger le protocole

Vous pouvez consulter les résultats de 2012 et 2013 (Faune-PACA Publication n° 20 & 36) en téléchargement sur le lien suivant http://www.faune-paca.org/index.php?m_id=20026 .

Important : vous pouvez participer à ce recensement même si vous n'avez pas participé auparavant !

Contact pour inscription & informations complémentaires : olivier.hameau@lpo.fr

Une très bonne saison naturaliste à tous !

Olivier HAMEAU - LPO PACA

Responsable de Programme

Etude & Conservation de la Biodiversité

Tél. : 06 46 61 01 01

http://paca.lpo.fr

posté par Amine Flitti
 
lundi 23 janvier 2017
Oiseaux
Enquête nationale Rapaces nocturnes : année 2017

Année 2017

Initiée en 2015, pour une durée de trois ans, une enquête "rapaces nocturnes", coordonnée au niveau national par la LPO Mission Rapaces et le CNRS de Chizé continue cette année 2017 en région PACA.

Les objectifs de cette enquête sont les suivants :

  • Recenser la distribution (répartition) et l'abondance (effectif) des neufs espèces de rapaces nocturnes nicheurs en France métropolitaine: (L'effraie des clochers, le Petit-duc scops, le Grand-duc d'Europe, la Chevêchette d'Europe, la Chevêche d'Athéna, la Chouette hulotte, le Hibou moyen-duc, la Chouette de Tengmalm et le Hibou des marais)
  • Évaluer le statut de conservation des neuf espèces de rapaces nocturnes nicheurs en France ;
  • Fédérer les différentes structures publiques ou privées ainsi que différents réseaux naturalistes autour de cette enquête nationale ;
  • Sensibiliser et susciter l'intérêt du grand public aux recensements et à la connaissance des rapaces nocturnes selon une démarche participative.

Je vous invite à prendre connaissance des objectifs et modalités de cette enquête au travers des documents ci-joints et à diffuser l'information dans vos réseaux. Cette enquête constitue une réelle opportunité pour améliorer la connaissance sur ces espèces et leurs statuts de conservation. On pense notamment à des espèces, qui nous semblent de moins en moins "communes" pour certaines, comme l'Effraie, la Chevêche, le moyen-duc et le Petit-duc et pour lesquelles nous n'avons au niveau national ni estimation fiable ni tendance des effectifs.

Cette enquête est aussi bien évidemment l'occasion de mobiliser les bénévoles de vos groupes locaux respectifs souhaitant s'investir sur le terrain pour la conservation des rapaces nocturnes.

En PJ :

- l'annonce de l'enquête parue dans le dernier  numéro de "Rapaces de France"

- Le protocole de l'enquête

- Un petit guide complémentaire pour la notation des données sur les cartes et la fiche de terrain

- Une fiche de terrain

- Carte de l'état d'avancement des recensements

- la fiche formation "Enquête rapaces nocturnes"

L’ensemble des documents sur cette enquête est également disponible en ligne sur le site de l’observatoire rapaces (http://observatoire-rapaces.lpo.fr/) dans les actualités.

Bien cordialement

Olivier HAMEAU olivier.hameau@lpo.fr

Tél. : 04 90 74 10 55 / 06 46 61 01 01

posté par Amine Flitti
 
jeudi 19 janvier 2017
Nouvelles galeries et possibilités de cacher vos photos

Les galeries de photos et de sons ont été remodelées et mises à jour. Les photos peuvent désormais être visualisées dans un plus grand format. Par ailleurs, il est possible de les cacher individuellement, sans pour autant cacher la donnée. Si vous souhaitez que l'une ou l'autre de vos photos ne soit visible que pour vous et les administrateurs, vous pouvez la cacher au moyen de la clé rouge lorsque vous la mettez sur le site. Enfin, les enregistrements sonores sont présentés sous forme de sonogramme. Nous espérons que ces nouveautés vous plairont !

posté par Amine Flitti
 
mardi 17 janvier 2017
Oiseaux
28 & 29 janvier : comptage national des oiseaux des jardins

Pour la cinquième année consécutive, la LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) vous invitent, les 28 & 29 janvier 2017, à consacrer à 1h à l’observation des visiteurs ailés de votre jardin.

Comme chaque année, le protocole est simple, il suffit de compter durant 1h les oiseaux de son jardin, soit le samedi 28, soit le dimanche 29.

Comment participer ?

  • Choisissez un jour et un créneau d’observation : samedi 28 ou dimanche 29 janvier, idéalement en fin de matinée, lorsque les températures sont un peu plus chaudes.
  • Choisissez un lieu d'observation : un jardin, une cour, un jardin public ou un balcon.
  • Observez et notez durant 1h tous les oiseaux qui fréquentent le jardin. Une fiche d'aide à l'observation rassemblant les principales espèces d'oiseaux qui peuvent y être observées est disponible en téléchargement <<ici>>.
  • Saisissez vos observations sur le site de l'Observatoire des oiseaux des jardins ou directement sur www.faune-paca.org dans la rubrique Participez – Oiseaux des jardins – Transmettre les observations de mon jardin. Si vous possédez déjà un compte il vous suffit de vous connecter. Sinon il vous faut vous inscrire.

Besoin d’aide ?

Pour tout problème technique (inscription, saisie sur le site…) ou pour l'identification d'un oiseau, l'équipe de l'Observatoire (mais aussi celle de faune-paca !)  est là pour vous apporter son aide. N'hésitez pas à leur envoyer un mail avec une photo d’un oiseau non identifié ou une description de votre problème à l'adresse : oiseauxdesjardins@lpo.fr

Bonnes observations !

Contact : Marjorie POITEVIN - oiseauxdesjardins@lpo.fr

Photo : F. Cahez

posté par Amine Flitti
 
mercredi 11 janvier 2017
Oiseaux
Rappel : la saisie par formulaire

Nous vous rappelons qu'une nouvelle fonctionnalité est désormais disponible sur FP : la saisie par formulaire. Ce mode de saisie permet un performant traitement statistique des données car nous disposerons de données d'absence/présence, de la pression d'observation et d'informations quantitatives. Il sera alors possible par exemple de connaitre les fréquences d'apparitions ou les tendances évolutives des espèces. Nous vous proposons donc d'utiliser aussi souvent que possible cette nouvelle fonction, mais elle exige une certaine rigueur. Outre l'inventaire de terrain, il faudra bien choisir le lieudit de saisie car c'est à cette échelle qu'il est réalisé. Donc, il faut surtout créer autant de lieudits que nécessaire, mais en respectant bien les consignes habituelles (pas de lieudits farfelus, uniquement ceux relevés sur les cartes IGN, sauf cas particuliers).

Quelques informations complémentaires :

Protocole simple et standard de récolte des données

Nous vous proposons d’utiliser un protocole très simple en complément de la collecte opportuniste : réaliser des points d'écoute/observation de 10 minutes.

Pourquoi ?

Le simple fait de savoir que vos données auront été collectées durant 10 minutes, permettra de les analyser différemment, et avec davantage de précision, puisque la pression d'observation (durée) sera connue. Ce type de données permettra notamment de pouvoir réaliser des cartes plus précises que les cartes classiques à la maille, si suffisamment de points sont réalisés.

Quand ?

Ce protocole standard est préconisé tout au long de l’année car il permet une analyse plus fine des données !

Où ?

Partout, sur toute la région et dans tous les milieux (forêt, zone urbanisée, zone agricole, …). Nul besoin de faire le meme point d'écoute plusieurs fois. 

Comment ?

Très simple, vous écoutez et regardez autour de vous sur un point fixe pendant 10 minutes, vous notez toutes les espèces ainsi que les effectifs. Si des espèces passent en vol, vous devez également les noter mais il faut bien préciser les « conditions » et saisir l’information « en vol ».

TRES IMPORTANT, il faut être exhaustif, vous notez TOUTES les espèces et TOUS les individus contactés.

Les formulaires peuvent désormais être saisis sur l’application Smatphone Naturalist.

Si vous n'utilisez pas l'application mobile, c’est une fois rentré à la maison que vous utiliserez la fonction « Remplir un formulaire » sur Faune PACA, et vous saisirez vos données selon cette méthode (Cf. Pièce jointe : Tutoriel saisie de formulaire réalisé par faune-aquitaine).

N’hésitez pas à utiliser l’application mobile sur votre trajet entre 2 points !

Vous pouvez dès ce week end tester cette nouvelle fonctionnalité !

Vous trouverez ici un récapitulatif des modes de saisie disponibles : http://www.faune-paca.org/index.php?m_id=20099

Bonnes obs'

P.S : les listes d'espèces proposées dans les formulaires seront progressivement revues pour une meilleure pertinence, donc pas d'affolement.

P.S 2 : De même que les formulaires, il est aussi possible de saisir des données protocolées sur FP : STOC EPS, STOC Sites, STOC montagne, SHOC, IPA, IKA, transects… Si vous pratiquez ces méthodologies (cadre personnel, bénévole, professionnel), n’hésitez pas à me solliciter pour ouverture des droits adéquats.

posté par Amine Flitti
 
vendredi 6 janvier 2017
Oiseaux
Puffin cendré ou Puffin de Scopoli ?

Bonjour

autre modification systématique, le Puffin cendré est désormais séparé en 2 espèces : 

  • Le Puffin cendré Calonectris borealis, nichant en Atlantique.
  • le Puffin de Scopoli Calonectris diomedea, nichant en Méditerranée.

Pour plus d'infos, vous pouvez lire Ornithos 23-5.

Nous vous demandons donc de modifier vos anciennes données de Puffin cendré. Et bien sur, le Puffin cendré n'est plus disponible à la saisie.

Merci et bonnes obs ! 

Photo : F. Dhermain

posté par Amine Flitti
 
lundi 2 janvier 2017
Bonne année naturaliste 2017 !

Toute l'équipe de Faune-paca vous souhaite une belle année 2017, riche en observations et découvertes naturalistes !

Oiseaux, mammifères, reptiles, amphibiens, odonates, papillons de jour, hétérocères, orthoptères, coléoptères... Jamais l'information naturaliste n'aura été aussi libre d'accès, et les données naturalistes aussi nombreuses à disposition de tous. 

Faune-paca, c'est plus de 6800 inscrits et près de 5 millions de données faunistiques, dont plus de 600 000 pour l'année écoulée!

Faune-paca est la base naturaliste de référence, ceci grâce à l'ensemble des observateurs(trices) qui l'alimentent chaque jour. Bravo à tousToutes ces informations servent au quotidien aux équipes de la LPO et de ses partenaires dans leurs missions respectives de protection de la nature.

Merci à toutes et à tous pour votre contribution à la connaissance et nous comptons sur vous pour l'accroitre encore !

La quantité, c'est bien, mais la qualité, c'est encore mieux. Ainsi, l'usage plus massif des nouvelles fonctionnalités (saisie par formulaires, SHOC, STOC, etc) va permettre des analyses plus fines (abondances, fréquences, tendances d'évolution, etc...).

Il faut aussi que chacun fasse l'effort de saisir au mieux ses observations (localisations précises, effectifs...), tout en s'assurant bien sur de la validité de l'identification ! Les vérificateurs veillent, mais il faut aussi les aider dans leurs taches parfois difficiles.

N'oubliez pas que l'application pour smartphone "Naturalist" est là pour vous aider à saisir vos données directement sur le terrain.

Pour finir, dans quelques mois verra le jour Faune-France, la plateforme de restitution des données naturalistes associatives, qui permettra de visualiser toutes les informations collectées par le réseau naturaliste contributeur au système VisioNature ainsi que celles issues de plusieurs bases de données régionales partenaires.

Nous comptons sur vous en 2017 pour vos contributions toujours plus nombreuses, et toujours plus rigoureuses dans la saisie des données !

Merci.

L'équipe de faune-paca

posté par Amine Flitti
 
jeudi 29 décembre 2016
Oiseaux
Quand utiliser la case dortoir/reposoir ?

Dans le formulaire "Oiseaux" figure un champ "dortoir/reposoir". Quand doit-il être renseigné ? Cette case à cocher concerne la présence de dortoirs collectifs ou de reposoirs utilisés de façon habituelle par des groupes d'oiseaux. Il s'agit de pouvoir localiser par exemple les dortoirs de laridés (mouettes et goélands), les reposoirs de limicoles, les rassemblements nocturnes d'Hirondelles de rivage, les principaux dortoirs d'étourneaux ou de corvidés. Dans la plupart des cas, cette case sera cochée lors d'observations de groupes de centaines, de milliers, voire de dizaines de milliers d'oiseaux.

Ce champ ne devra donc pas être utilisé quand on observe un oiseau isolé, ou quelques oiseaux rassemblés qui dorment ou se reposent ponctuellement sur une branche, un poteau ou un étang. Il s'agit bien ici de mieux connaître les sites de ressemblements traditionnels.

Bonnes obs !

posté par Amine Flitti
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 551

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Provence-Alpes-Côte d'Azur
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017